alimentation, bien-être, connaissance de soi, développement personnel, énergétique, hygiène de vie, kinésiologie, partage

Apprécier l’automne

Aussi loin que je m’en souvienne, l’automne n’a jamais été ma saison favorite. D’ailleurs, j’ai le sentiment qu’automne et hiver ne faisaient qu’un, réunis sous l’emblème “grisaille et froid”. Le seul aspect positif de l’automne a longtemps été pour moi : mon anniversaire, qui tombe en octobre 😂

Je suis une fille du soleil, de la chaleur, de la luminosité.

Et pourtant, en ce jour d’automne, j’arrive à apprécier cette nouvelle saison… Presque à être contente qu’elle arrive !

L’automne nous invite à ralentir.

Vous serez probablement d’accord avec moi sur le fait que septembre a été infernal (comme juin) au niveau du rythme et de la charge mentale. Comme s’il fallait rattraper en quelques jours ou semaines le ralentissement combiné du confinement et des congés d’été… Alors se fondre dans le rythme de la nature et s’autoriser à ralentir – un peu – sur certaines choses (nous sommes d’accord que nous n’avons pas la main sur tout…) ne peut que nous être salutaire. D’ailleurs, certaines entreprises reviennent (ou poursuivent) le télé-travail, ce qui va nous aider à gagner du temps… pour soi !

L’automne nous invite à observer.

Regarder la nature qui change, les feuilles qui se rétractent et tombent, le ciel qui se pare de gros nuages gris, puis de soleil, puis d’arcs-en-ciel. Observer comme les araignées, les gendarmes, les limaces refont leur apparition dans les jardins (voire nos maisons !), alors que d’autres s’éloignent et se préparent à la migration.

Mais c’est aussi un temps d’observation pour nous. Observer ce qui nous entoure. Nos enfants qui grandissent, notre partenaire, nos familles. Contempler ce que nous avons. La richesse autour de nous. Observer autour. Et surtout nous-mêmes. Et pour cela, rien de tel que l’étape d’après…

L’automne nous invite à rentrer à l’intérieur.

Les températures chutent, le soleil se cache : il est temps de rentrer chez soi, de retrouver la chaleur du foyer. C’est la saison des petites lumières, bougies, feux de cheminée. C’est le moment pour regarder en soi. Faire le bilan. Regarder ce que nous avons entrepris et engagé depuis le début de l’année, et voir où nous en sommes, ce qui a fonctionné, ce qui est en cours, ce qu’il faut laisser de côté.

L’automne nous invite à la chaleur intérieure

Revenir en soi, revenir au chaud, c’est s’apporter soi-même le réconfort. Ne plus chercher à l’extérieur ce dont nous avons besoin pour avancer. Qu’il s’agisse d’un soutien, d’amour, de nourriture, c’est en nous que se trouve la solution : c’est nous qui savons ce qui est le mieux pour nous.

Nombre de personnes rencontrées au cabinet ces dernières semaines m’ont fait part de leur désarroi par rapport à l’extérieur : un conjoint qui s’en va ou ne les soutient plus, des amis qui deviennent “toxiques”, un travail qui ne les épanouit plus, une perte de repères par rapport à une société où ils ne se sentent plus inclus…

Tout d’abord, rassurez-vous, ce sont les énergies du moment et nous sommes nombreux dans ce bateau-là, à essayer de pagayer pour affronter les vagues. Le confinement nous a ouvert les yeux sur certaines choses, le déconfinement sur d’autres aspects de notre vie. Et nous sommes au pied du mur : que fait-on de tout ça ? On continue comme avant ? On change certaines données ?

Regarder en soi ce qui nous convient et ce qui ne nous convient plus est la première étape. Puis, on passe à l’action. On trie, on vire, on dégage ce qui ne nous correspond plus. Mes mots peuvent paraître violents, mais c’est ce à quoi nous sommes appelés : l’heure n’est plus à la “nonchalance”, il est temps de se prendre en main et de poser les actions pour construire ce qui nous ressemble. Pour être qui nous sommes, au fond de nous, pour exprimer toute la palette de nos couleurs.

Bien sûr, chacun a son libre-arbitre. Et si vous pensez n’avoir rien à changer parce que vous êtes bien ainsi, c’est aussi possible. Ce n’est pas à moi de vous dire quoi faire. Car vous savez, au fond de vous.

L’automne invite au repos

Vous êtes peut-être fatigué.e par cette reprise ? L’automne nous invite aussi, avec ses jours qui diminuent et ses nuits qui s’allongent, à suivre son cours et à respecter notre rythme. Se coucher plus tôt. Ralentir. Se ménager des temps de pause. Mettre le corps au repos à certains moments, par des siestes, un allègement de votre alimentation, des temps “calmes”. L’automne nous invite à préparer ainsi l’hiver : garder notre énergie pour affronter l’hiver avec les accus bien chargés. S’économiser pour la suite.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut plus rien faire. Juste équilibrer. Repos / action. Ne pas céder à la frénésie. Ecouter ses besoins physiologiques. Manger du chocolat si on a un coup de pompe (ou faire une cure de magnésium marin).

Si vous voulez approfondir le sujet, je vous partage à nouveau ces deux articles sur l’automne : “Vivre la rentrée sereinement” et “Stimuler ses défenses en automne”.

Et si vous avez besoin d’un coup de pouce pour vous reconnecter à vous-même, vous apaiser, régler des problématiques intérieures, je suis à votre écoute, en soin énergétique ou en kinésiologie.

Passez un bel automne !

Emilie

Crédits photos : © Pixabay – jplenio / AnnaliseArt / Couleur / pepperminting