alimentation, bien-être, connaissance de soi, développement personnel, énergétique, hygiène de vie, kinésiologie, partage

Apprécier l’automne

Aussi loin que je m’en souvienne, l’automne n’a jamais été ma saison favorite. D’ailleurs, j’ai le sentiment qu’automne et hiver ne faisaient qu’un, réunis sous l’emblème “grisaille et froid”. Le seul aspect positif de l’automne a longtemps été pour moi : mon anniversaire, qui tombe en octobre 😂

Je suis une fille du soleil, de la chaleur, de la luminosité.

Et pourtant, en ce jour d’automne, j’arrive à apprécier cette nouvelle saison… Presque à être contente qu’elle arrive !

L’automne nous invite à ralentir.

Vous serez probablement d’accord avec moi sur le fait que septembre a été infernal (comme juin) au niveau du rythme et de la charge mentale. Comme s’il fallait rattraper en quelques jours ou semaines le ralentissement combiné du confinement et des congés d’été… Alors se fondre dans le rythme de la nature et s’autoriser à ralentir – un peu – sur certaines choses (nous sommes d’accord que nous n’avons pas la main sur tout…) ne peut que nous être salutaire. D’ailleurs, certaines entreprises reviennent (ou poursuivent) le télé-travail, ce qui va nous aider à gagner du temps… pour soi !

L’automne nous invite à observer.

Regarder la nature qui change, les feuilles qui se rétractent et tombent, le ciel qui se pare de gros nuages gris, puis de soleil, puis d’arcs-en-ciel. Observer comme les araignées, les gendarmes, les limaces refont leur apparition dans les jardins (voire nos maisons !), alors que d’autres s’éloignent et se préparent à la migration.

Mais c’est aussi un temps d’observation pour nous. Observer ce qui nous entoure. Nos enfants qui grandissent, notre partenaire, nos familles. Contempler ce que nous avons. La richesse autour de nous. Observer autour. Et surtout nous-mêmes. Et pour cela, rien de tel que l’étape d’après…

L’automne nous invite à rentrer à l’intérieur.

Les températures chutent, le soleil se cache : il est temps de rentrer chez soi, de retrouver la chaleur du foyer. C’est la saison des petites lumières, bougies, feux de cheminée. C’est le moment pour regarder en soi. Faire le bilan. Regarder ce que nous avons entrepris et engagé depuis le début de l’année, et voir où nous en sommes, ce qui a fonctionné, ce qui est en cours, ce qu’il faut laisser de côté.

L’automne nous invite à la chaleur intérieure

Revenir en soi, revenir au chaud, c’est s’apporter soi-même le réconfort. Ne plus chercher à l’extérieur ce dont nous avons besoin pour avancer. Qu’il s’agisse d’un soutien, d’amour, de nourriture, c’est en nous que se trouve la solution : c’est nous qui savons ce qui est le mieux pour nous.

Nombre de personnes rencontrées au cabinet ces dernières semaines m’ont fait part de leur désarroi par rapport à l’extérieur : un conjoint qui s’en va ou ne les soutient plus, des amis qui deviennent “toxiques”, un travail qui ne les épanouit plus, une perte de repères par rapport à une société où ils ne se sentent plus inclus…

Tout d’abord, rassurez-vous, ce sont les énergies du moment et nous sommes nombreux dans ce bateau-là, à essayer de pagayer pour affronter les vagues. Le confinement nous a ouvert les yeux sur certaines choses, le déconfinement sur d’autres aspects de notre vie. Et nous sommes au pied du mur : que fait-on de tout ça ? On continue comme avant ? On change certaines données ?

Regarder en soi ce qui nous convient et ce qui ne nous convient plus est la première étape. Puis, on passe à l’action. On trie, on vire, on dégage ce qui ne nous correspond plus. Mes mots peuvent paraître violents, mais c’est ce à quoi nous sommes appelés : l’heure n’est plus à la “nonchalance”, il est temps de se prendre en main et de poser les actions pour construire ce qui nous ressemble. Pour être qui nous sommes, au fond de nous, pour exprimer toute la palette de nos couleurs.

Bien sûr, chacun a son libre-arbitre. Et si vous pensez n’avoir rien à changer parce que vous êtes bien ainsi, c’est aussi possible. Ce n’est pas à moi de vous dire quoi faire. Car vous savez, au fond de vous.

L’automne invite au repos

Vous êtes peut-être fatigué.e par cette reprise ? L’automne nous invite aussi, avec ses jours qui diminuent et ses nuits qui s’allongent, à suivre son cours et à respecter notre rythme. Se coucher plus tôt. Ralentir. Se ménager des temps de pause. Mettre le corps au repos à certains moments, par des siestes, un allègement de votre alimentation, des temps “calmes”. L’automne nous invite à préparer ainsi l’hiver : garder notre énergie pour affronter l’hiver avec les accus bien chargés. S’économiser pour la suite.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut plus rien faire. Juste équilibrer. Repos / action. Ne pas céder à la frénésie. Ecouter ses besoins physiologiques. Manger du chocolat si on a un coup de pompe (ou faire une cure de magnésium marin).

Si vous voulez approfondir le sujet, je vous partage à nouveau ces deux articles sur l’automne : “Vivre la rentrée sereinement” et “Stimuler ses défenses en automne”.

Et si vous avez besoin d’un coup de pouce pour vous reconnecter à vous-même, vous apaiser, régler des problématiques intérieures, je suis à votre écoute, en soin énergétique ou en kinésiologie.

Passez un bel automne !

Emilie

Crédits photos : © Pixabay – jplenio / AnnaliseArt / Couleur / pepperminting

bien-être, connaissance de soi, développement personnel, énergétique, hygiène de vie, soins

Introspection

Je l’indiquais lors du dernier atelier Aromathérapie : l’hiver (qui a commencé le 8 novembre selon la médecine chinoise) est la période de l’introspection.

Il suffit d’observer la nature pour comprendre que nous avons besoin nous aussi d’un temps de pause, une période pour ralentir le rythme effréné de nos vies, regarder en soi et prendre soin de notre corps et notre esprit.

Pas simple, car rien ne nous invite à ce repli intérieur.

Je vous livre quelques pistes et réflexions pour vous aider à prendre ce temps nécessaire.

Se ménager une soirée cocooning par semaine

Revenir en soi passe en particulier par un ralentissement de nos activités sociales. C’est le moment d’être casanier ! Profitez-en, c’est la mode du hygge et du lagom, ces arts de vivre danois et suédois, qui invitent à une pause agréable, un intérieur douillet, la simplicité de vie, la modération et l’équilibre.

Vous pouvez par exemple vous “planifier” une soirée, le mardi ou le jeudi par exemple, où vous n’allez pas au sport, où vous couchez les enfants plus tôt, où vous faites un feu ou une bouillotte et où vous vous autorisez une soirée “détente et plaisir”. Il peut s’agir de lire au coin du feu, d’écrire en sirotant une tisane ou un chocolat chaud, de regarder un film sous un plaid confortable, de faire un jeu de société en famille, d’écouter de la musique, de prendre une douche ou un bain chaud après le dîner…

Trouvez cette petite activité plaisir que vous avez toujours tendance à repousser, faute de temps.

Faire son bilan émotionnel

Le retour en soi est aussi de savoir regarder notre intériorité, nos émotions, nos joies, nos peurs. Comment vous sentez-vous ? Prenez un moment pour vous, au calme, seul.e. Allumez une bougie par exemple et prenez de quoi noter : où en suis-je ? Comment je me sens au plus profond de moi ?

Notez vos joies du moment, de ces dernières semaines. Remerciez pour ce que tout cela vous apporte. Vous pouvez aussi noter ces petites joies et le sentiment que cela vous procure. Affichez cette note à un endroit qui compte pour vous, et regardez-la régulièrement.

Vous pouvez faire cet exercice régulièrement, pour être dans une dynamique positive, vous redonner un petit coup de pep’s quand vous sentez la déprime vous gagner.

Accueillir ses peurs… et s’en libérer !

Je vous partage un rituel sur les peurs, que j’ai réalisé en lien avec la Pleine Lune. Là aussi, mettez-vous au calme et prenez de petits papiers. Notez les peurs que vous avez. Oui, oui, vous en avez, même si vous avez l’impression que tout va bien dans votre vie ! 😉

1 peur = 1 papier.

Ne vous inquiétez pas si vous avez beaucoup de petits papiers. Puis prenez chaque papier, relisez-le et voyez ce que cela crée chez vous. Êtes-vous triste ? En colère ?

Sachez que nous avons tous des peurs : elles sont “normales”, elles nous aident au quotidien, elles sont une sécurité pour nous. Nous nous protégeons en “anticipant” une situation, en projetant quelque chose d’intangible. Là où elles peuvent nous pourrir la vie, c’est si nous leur accordons une importance trop grande au quotidien.

En les matérialisant sur ces petits papiers, vous en prenez conscience, vous les rendez présentes, pour les accueillir.

Cette étape faite, vous pouvez vous en libérer : brûlez ces petits papiers, en demandant intérieurement à vous alléger de toutes ces peurs, à être dans une énergie de confiance.

Si ce rituel ne vous aide pas suffisamment, si vous sentez que vous avez du mal à voir le positif dans votre vie, il peut être bon de continuer le travail de libération par un soin énergétique.

Se recentrer sur ses valeurs

La période d’octobre-novembre est souvent vécue comme déprimante. Et si vous retourniez cette image et y voyiez plutôt l’occasion de vous recentrer sur l’essentiel ?

La période est souvent morose à cause de la météo, de la fatigue et/ou de l’agacement dans votre entourage personnel et professionnel. Les énergies sont en baisse et vous subissez de plein fouet ce manque de positif.

Si vous avez trop de négativité autour de vous, imaginez-vous chaque matin dans une bulle. Choisissez la couleur de cette bulle et considérez qu’elle est un bouclier invisible qui vous épargne de tout le “négatif” : les personnes qui râlent, l’incivilité dans les transports, votre patron qui vous en demande toujours plus, les nouvelles désolantes, bref…. la grisaille ambiante.

Et faites cet autre exercice : notez ce qui est important pour vous, vos “valeurs”-clés. Qu’est-ce qui vous anime ? Il peut s’agir de valeurs-concepts ou de valeurs plus matérielles (comme préparer un bon repas avec amour ou prendre 5 minutes de qualité avec votre enfant). Vous pouvez, chaque jour, choisir une de ces valeurs et décider d’en faire votre valeur de la journée. Par exemple, aujourd’hui est le jour du sourire. Ou bien, le jour du dessert maison.

Cultivez votre positif. Car en montrant vos belles énergies, vous rayonnez et apportez de la lumière chez l’autre. 🙂

Crédits photos : © Emilie Aubert – Machaonia / Pixabay – Myriams-Fotos et SueofNY