bien-être, connaissance de soi, développement personnel, émotions, énergétique, Enfants, hygiène de vie, kinésiologie, santé, soins

Comment fonctionne un soin à distance ?

La physique quantique l’a prouvé scientifiquement : tout est énergie, que ce soit dans la matière (pierres, plantes, animaux, humains) ou dans la non-matière (émotions, pensées).

L’énergie va bien au-delà de notre propre enveloppe “visible”.

Avec votre accord, il m’est donc possible de me connecter à distance à votre énergie. J’accède à votre “champ énergétique”, pour décoder ce dont vous avez besoin, ce qu’il faut libérer.

Je peux alors effectuer les rééquilibrages nécessaires. Tout cela, avec la même efficacité que pour un soin au cabinet.

Les soins à distance s’adressent à tout le monde : bébés, enfants, adultes, personnes malades ou n’arrivant pas à s’exprimer.

Si vous ressentez un blocage physique, des difficultés émotionnelles, si vous avez besoin d’une soupape pour décompresser, de retrouver votre équilibre… Je suis là pour vous aider 😊

Le soin à distance, que ce soit en kinésiologie ou en énergétique (et parfois les deux 😉), se déroule comme au cabinet, en 3 temps.

J’ai juste besoin :

1. De vous parler : Nous faisons le point sur votre situation, votre problématique actuelle, s’il y a des éléments nouveaux par rapport à la séance précédente, si vous avez besoin d’explication en cas de première séance. Nous convenons du moment où se déroulera le soin.

2. D’avoir une photo récente de vous (si possible en pied) – cela m’aide à me connecter à vous. Elle est mon support pendant toute la durée du soin. Deux possibilités pour vous : soit vous vous mettez au calme pendant le soin, soit vous continuez vos activités. Votre disponibilité n’entrave pas mon travail à distance. La seule différence, ce sera votre perception, vos ressentis. Vous les vivrez plus intensément si vous avez pris un temps au calme, car vous y serez plus attentifs.

3. De vous parler après, pour vous donner mes ressentis pendant le soin et mes conseils pour son intégration. Je vous fais un compte-rendu audio (par WhatsApp ou Instagram, etc.), que vous pourrez réécouter si nécessaire. Je vous y donne mes ressentis, comment s’est déroulé le soin, les messages éventuels, la manière dont il va continuer à s’intégrer. Je vous invite aussi à me dire comment vous avez vécu le soin, comment vous vous sentez. Je reste en effet à votre écoute si besoin.

Le règlement se fait par virement, PayPal ou LyfPay.

Pour prendre rendez-vous, appelez-moi au 06 06 65 38 66 ou par mail.

Si vous avez des questions, on en discute ensemble !

A très vite,

Emilie

Crédit photos : © Emilie Aubert – Machaonia / Pixabay – geralt / cocoparisienne

kinesiologie
bien-être, connaissance de soi, développement personnel, énergétique, kinésiologie, santé, soins

Kinésiologie : à quoi ça sert ?

Le terme kinésiologie veut dire « étude du mouvement ». C’est une technique visant à restaurer l’équilibre et le bien-être physique, mental, émotionnel et social. Elle date des années 60, quand le chiropracteur George Goodheart observe que tout déséquilibre ou stress se manifeste par une faiblesse musculaire. Elle s’est ensuite complétée du Touch For Health et du Brain Gym.

La kinésiologie utilise le test de différents muscles comme moyen de communication avec le corps. En effet, depuis notre plus jeune âge, notre corps enregistre tout, dans nos cellules, nos tissus, nos muscles : c’est ce qu’on appelle la mémoire cellulaire.

Le kinésiologue utilise le test musculaire pour décoder les besoins du corps – © Julie Salazar

La kinésiologie va venir décoder ces mémoires cellulaires en entrant en communication avec notre corps. Cela permet d’identifier l’origine des blocages, les causes parfois anciennes de nos problématiques actuelles, les facteurs de déclenchement. Le corps vient donc nous donner les clés pour aller mieux !

Le kinésiologue cherche les émotions, les événements, les situations qui sont en relation avec notre problématique et qui nous bloquent dans notre avancée. Notre souci n’est souvent que la face émergée de l’iceberg, le kinésiologue va chercher la face cachée, qui est enfouie bien plus profondément.

Ensuite, le kinésiologue va déterminer, toujours à l’aide du test musculaire, les rééquilibrages nécessaires et adaptés à la situation. Ces rééquilibrages sont issus de diverses techniques : stimulation de points réflexes ou d’acupuncture, visualisation, mouvements effectués par le consultant, affirmations positives, équilibrage des méridiens, techniques énergétiques…

Le consultant est ainsi acteur de sa séance et prend conscience de son potentiel.

Déroulement d’une séance

Une séance dure en moyenne 1h30 (souvent moins pour les enfants). Elle commence par un échange avec le consultant, appelé « anamnèse » : la personne indique pourquoi elle consulte et la situation qu’elle souhaite atteindre.

Le consultant est alors invité à s’allonger sur la table de soins, habillé et déchaussé. Certains mouvements peuvent se faire assis ou debout.

Le kinésiologue mène « son enquête » grâce au test musculaire, décèle les blocages et détermine quelles corrections effectuer.

kinesiologie
Rééquilibrage avec le Touch For Health – © Julie Salazar

Après avoir réalisé toutes les corrections demandées par le corps, le kinésiologue vérifie que le consultant a maintenant tout le potentiel nécessaire pour atteindre son objectif.

Le consultant peut ressentir un mieux-être dès la séance terminée, mais cela peut aussi mettre quelques jours à quelques semaines pour s’intégrer. Suivant les problématiques, il est parfois nécessaire de consulter plusieurs fois, que ce soit auprès du kinésiologue ou d’un autre praticien de santé. La kinésiologie n’établit pas de diagnostic et est complémentaire de la médecine allopathique.

Chaque séance permet de reprendre contact avec qui nous sommes vraiment, de voir nos forces et nos ressources. La kinésiologie nous aide à oser les utiliser pour retrouver un plein équilibre physique, mental, émotionnel et énergétique.

A qui s’adresse la kinésiologie ? Dans quels cas consulter un kinésiologue ?

La kinésiologie s’adresse à tous : bébés, enfants, adultes.

Elle et particulièrement indiquée pour les personnes qui souhaitent avancer sur une problématique mais peuvent avoir du mal à en parler.

La kinésiologie peut vous aider en cas de :

  • Difficultés d’apprentissage scolaires (concentration, lecture, calcul), intellectuelles, sportives ou artistiques
  • Stress face aux examens, entretiens professionnels…
  • Difficultés émotionnelles (timidité, peurs, phobies, agressivité…)
  • Difficultés de communication
  • Blocages ou dysfonctionnements (troubles du sommeil, problème physique ou émotionnel perturbant le quotidien)
  • Traumatisme ou choc (accident, deuil, agression…)

Vous ou votre enfant rencontrez une de ces problématiques ? Je suis là pour vous aider à comprendre et corriger cela.

Contactez-moi pour programmer votre séance de kinésiologie au cabinet.

bien-être, connaissance de soi, développement personnel, énergétique, hygiène de vie, soins

Introspection

Je l’indiquais lors du dernier atelier Aromathérapie : l’hiver (qui a commencé le 8 novembre selon la médecine chinoise) est la période de l’introspection.

Il suffit d’observer la nature pour comprendre que nous avons besoin nous aussi d’un temps de pause, une période pour ralentir le rythme effréné de nos vies, regarder en soi et prendre soin de notre corps et notre esprit.

Pas simple, car rien ne nous invite à ce repli intérieur.

Je vous livre quelques pistes et réflexions pour vous aider à prendre ce temps nécessaire.

Se ménager une soirée cocooning par semaine

Revenir en soi passe en particulier par un ralentissement de nos activités sociales. C’est le moment d’être casanier ! Profitez-en, c’est la mode du hygge et du lagom, ces arts de vivre danois et suédois, qui invitent à une pause agréable, un intérieur douillet, la simplicité de vie, la modération et l’équilibre.

Vous pouvez par exemple vous “planifier” une soirée, le mardi ou le jeudi par exemple, où vous n’allez pas au sport, où vous couchez les enfants plus tôt, où vous faites un feu ou une bouillotte et où vous vous autorisez une soirée “détente et plaisir”. Il peut s’agir de lire au coin du feu, d’écrire en sirotant une tisane ou un chocolat chaud, de regarder un film sous un plaid confortable, de faire un jeu de société en famille, d’écouter de la musique, de prendre une douche ou un bain chaud après le dîner…

Trouvez cette petite activité plaisir que vous avez toujours tendance à repousser, faute de temps.

Faire son bilan émotionnel

Le retour en soi est aussi de savoir regarder notre intériorité, nos émotions, nos joies, nos peurs. Comment vous sentez-vous ? Prenez un moment pour vous, au calme, seul.e. Allumez une bougie par exemple et prenez de quoi noter : où en suis-je ? Comment je me sens au plus profond de moi ?

Notez vos joies du moment, de ces dernières semaines. Remerciez pour ce que tout cela vous apporte. Vous pouvez aussi noter ces petites joies et le sentiment que cela vous procure. Affichez cette note à un endroit qui compte pour vous, et regardez-la régulièrement.

Vous pouvez faire cet exercice régulièrement, pour être dans une dynamique positive, vous redonner un petit coup de pep’s quand vous sentez la déprime vous gagner.

Accueillir ses peurs… et s’en libérer !

Je vous partage un rituel sur les peurs, que j’ai réalisé en lien avec la Pleine Lune. Là aussi, mettez-vous au calme et prenez de petits papiers. Notez les peurs que vous avez. Oui, oui, vous en avez, même si vous avez l’impression que tout va bien dans votre vie ! 😉

1 peur = 1 papier.

Ne vous inquiétez pas si vous avez beaucoup de petits papiers. Puis prenez chaque papier, relisez-le et voyez ce que cela crée chez vous. Êtes-vous triste ? En colère ?

Sachez que nous avons tous des peurs : elles sont “normales”, elles nous aident au quotidien, elles sont une sécurité pour nous. Nous nous protégeons en “anticipant” une situation, en projetant quelque chose d’intangible. Là où elles peuvent nous pourrir la vie, c’est si nous leur accordons une importance trop grande au quotidien.

En les matérialisant sur ces petits papiers, vous en prenez conscience, vous les rendez présentes, pour les accueillir.

Cette étape faite, vous pouvez vous en libérer : brûlez ces petits papiers, en demandant intérieurement à vous alléger de toutes ces peurs, à être dans une énergie de confiance.

Si ce rituel ne vous aide pas suffisamment, si vous sentez que vous avez du mal à voir le positif dans votre vie, il peut être bon de continuer le travail de libération par un soin énergétique.

Se recentrer sur ses valeurs

La période d’octobre-novembre est souvent vécue comme déprimante. Et si vous retourniez cette image et y voyiez plutôt l’occasion de vous recentrer sur l’essentiel ?

La période est souvent morose à cause de la météo, de la fatigue et/ou de l’agacement dans votre entourage personnel et professionnel. Les énergies sont en baisse et vous subissez de plein fouet ce manque de positif.

Si vous avez trop de négativité autour de vous, imaginez-vous chaque matin dans une bulle. Choisissez la couleur de cette bulle et considérez qu’elle est un bouclier invisible qui vous épargne de tout le “négatif” : les personnes qui râlent, l’incivilité dans les transports, votre patron qui vous en demande toujours plus, les nouvelles désolantes, bref…. la grisaille ambiante.

Et faites cet autre exercice : notez ce qui est important pour vous, vos “valeurs”-clés. Qu’est-ce qui vous anime ? Il peut s’agir de valeurs-concepts ou de valeurs plus matérielles (comme préparer un bon repas avec amour ou prendre 5 minutes de qualité avec votre enfant). Vous pouvez, chaque jour, choisir une de ces valeurs et décider d’en faire votre valeur de la journée. Par exemple, aujourd’hui est le jour du sourire. Ou bien, le jour du dessert maison.

Cultivez votre positif. Car en montrant vos belles énergies, vous rayonnez et apportez de la lumière chez l’autre. 🙂

Crédits photos : © Emilie Aubert – Machaonia / Pixabay – Myriams-Fotos et SueofNY