bien-être, connaissance de soi, développement personnel, énergétique, soins

La loyauté

LOYAUTÉ

Je rencontre souvent au cabinet des personnes qui portent beaucoup de choses au quotidien, que ce soit concrètement et/ou psychologiquement. Et ce, quel que soit l’âge…


Il peut s’agir d’un poids professionnel, lié aux responsabilités parfois lourdes. C’est d’autant plus flagrant dans les métiers où l’humain est important (assistanat social, placement des enfants en situation de difficulté, personnel hospitalier ou d’aide à la personne).


Il peut aussi s’agir d’un poids familial : rôle d’aidant auprès d’un conjoint ou d’un proche malade (handicap, cancer), personnes en proie à des conflits familiaux (enfants au milieu d’un divorce, parent en instance de séparation, conflits dans la fratrie, conflits suite à un décès).


Le point commun de toutes ces personnes : l’Amour et la loyauté.

Elles se donnent à fond pour les autres, quitte à s’oublier un peu parfois, car le bien-être de l’autre est primordial.

Elles sont liées par un sentiment d’amour et de responsabilité très fort, aux personnes qu’elles accompagnent.

Un sens du devoir très présent (voire pesant).

Elles arrondissent les angles, toujours.

Elles consolent, supportent, câlinent, prennent soin, prennent en charge, assument.

Elles prennent beaucoup sur leurs épaules, dans leur cœur.


Mais ce que je voulais vous dire, c’est que LOYAUTÉ n’est pas SACRIFICE.


Nous ne sommes plus, dans notre immense majorité, liés par des vœux (vœu de pauvreté, chasteté…). (*)

Nous sommes maîtres de notre vie.

Être loyal.e à un proche, c’est tout à votre honneur.
MAIS…Il est primordial que vous soyez la priorité.
Ne serait-ce que quelques minutes par jour.


Car si vous vous sacrifiez, corps et âme, pour l’autre, peu à peu, votre énergie s’éteindra.
Et l’autre sera démuni, si habitué qu’il est à votre présence indéfectible.


Je ne prône bien sûr pas l’égocentrisme.
Mais une pointe d’égoïsme, pour s’écouter, reconnaître que nous avons des besoins (se poser, s’aérer l’esprit), et que s’ils ne sont pas comblés, nous ne sommes pas alignés.


S’épuiser pour l’autre est contre-productif.
Il est important de se nourrir, physiquement, mentalement et spirituellement.
Et d’évacuer les tensions que peuvent susciter ces situations d’aide.

Loisirs créatifs, art, musique, bricolage, jardinage, sport, balade. Voici quelques pistes pour vous aider.


Et si vous sentez que c’est trop difficile d’agir seul pour votre bien-être, je suis là 😉
Il peut s’agir d’une simple séance d’échange, pour libérer la parole et les émotions, ou d’une séance-soin, pour réactiver votre énergie vitale, rééquilibrer votre corps.

Ne restez pas seul.e avec votre poids. 🙂
N’attendez pas qu’il vous écrase.


Avec toute mon affection,

Emilie

(*) Si vous avez vraiment cette impression d’être “lié.e” par un devoir très fort, il se peut que vous ayez dans votre mission de vie, de vieux “vœux” qui traînent, souvenirs d’expériences passées ou de vies antérieures. Nous pouvons en parler et travailler ensemble pour vous en libérer. 😉

Crédit photo : © Pixabay – AStoKo

bien-être, connaissance de soi, développement personnel, naturopathie, santé

J’ai testé les Fleurs de Bach

L’automne est une saison à la fois propice à l’introspection et sujette aux tempêtes. Et chez nous, quelle est notre météo intérieure ? Où en sommes-nous de nos émotions ? Quand les semaines s’enchaînent, les aléas de la vie nous rattrapent, nos émotions se rappellent à nous… et nous submergent parfois.

Une bonne manière de réguler notre état émotionnel est de faire appel aux Fleurs de Bach. Je les ai testées et vous explique en quoi cela consiste.

Tout comme l’homéopathie, les Fleurs de Bach viennent s’appuyer sur une compréhension globale de la personne. Ce sont des produits simples et naturels qui aident à gérer les états émotionnels négatifs et à rétablir l’équilibre émotionnel. Elles ont été élaborées par le Dr Edward Bach, un médecin anglais qui considérait que chaque émotion négative pouvait se transformer en maladie.

Il a donc mis au point un système de 38 élixirs floraux + un remède d’urgence (Rescue), partant du principe que nous avons en nous un éventail de 38 émotions, et qu’à chacune correspond une ou plusieurs fleurs.

Comment sont obtenues les Fleurs de Bach ?

Les Fleurs de Bach sont obtenues par solarisation et macération dans l’alcool. Les fleurs sont cueillies puis laissées plusieurs heures au soleil dans un bol de cristal rempli d’eau de source. Cette eau, contenant l’énergie de la fleur, est recueillie et mise à macérer dans l’alcool, du brandy. Ces flacons-mères sont ensuite dilués à nouveau pour obtenir les flacons d’élixirs floraux.

Les 38 Fleurs de Bach sont réparties en 7 familles d’émotions :

  • La peur
  • L’incertitude
  • Le manque d’intérêt pour le présent
  • La solitude
  • L’hypersensibilité aux influences et aux idées
  • L’abattement, le désespoir
  • La préoccupation excessive du bien-être d’autrui

Comment utiliser les Fleurs de Bach ?

Les Fleurs de Bach ne se substituent en rien à un traitement médical : elles viennent en complément.

Elles permettent d’harmoniser votre état émotionnel, de vous aider à traverser un passage difficile (examen stressant, changement, déprime, séparation, deuil, choc émotionnel) ou à atténuer une caractéristique émotionnelle handicapante pour vous (timidité, anxiété, irritabilité, manque de confiance, etc.)

Les Fleurs de Bach s’ingèrent diluées dans de l’eau de source, soit de façon ponctuelle, soit en cure de 3 semaines à 1 mois. Votre conseiller.e en Fleurs de Bach, après un entretien personnalisé, vous indique la ou les Fleurs à prendre, ainsi que la posologie. Vous pouvez ainsi repartir avec un flacon personnalisé, adapté à votre problématique émotionnelle. Dans mon cas, j’avais 6 Fleurs recommandées, et je dilue chacune dans une grande bouteille d’eau, que je bois dans la journée.

Les Fleurs de Bach ne présentent aucune contre-indication et peuvent convenir à tous les êtres vivants : adultes, enfants, bébés, et même animaux et plantes. La seule précaution concerne les personnes ayant ou ayant eu une dépendance à l’alcool.

Mon témoignage après 3 semaines de cure

Ma conseillère en Fleurs de Bach, Julie Godineau, m’avait avertie – et je l’avais déjà entendu dire – que les effets pouvaient être très subtils. Ce fut le cas, car ce n’est qu’au bout de quelques jours de cure, quasiment une semaine, que je me suis aperçue que certains aspects émotionnels s’étaient apaisés ou régulés. Cela ne m’a pour ainsi dire demandé aucun effort, et les bénéfices sont réels, avec sur certains aspects, un net revirement !

C’est vraiment une méthode très simple : j’ai acheté les élixirs en magasin bio (on en trouve aussi dans certaines boutiques éco-responsables, en pharmacie, ou directement chez votre conseiller / naturopathe), et chaque matin, je diluais mes 24 gouttes – 4 par Fleur dans mon cas – dans ma bouteille d’eau de source. Chaque flacon coûte entre 8 et 10 euros, et je ne suis même pas à la moitié.

Il existe des synergies toutes faites “stress”, “colère”, etc. Personnellement, je préfère acheter les Fleurs de Bach séparément et faire le mélange qui me convient parfaitement. Car dans la plupart des synergies, une ou deux fleurs ne correspondent pas nécessairement à nos symptômes. Je trouve l’entretien personnalisé avec la conseillère essentiel : par le biais de questions, elle arrive à affiner les émotions, et donc à cerner au plus près nos besoins.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Je vous recommande au passage Julie Godineau, naturopathe et conseillère Fleur de Bach sur Rezé, elle est très douce et d’excellent conseil !

Crédits photos : © Pixabay – WolfBlur et Monfocus

atelier, bien-être, connaissance de soi, développement personnel

Ateliers d’octobre

Ce mois-ci, 2 ateliers sont au programme au cabinet Machaonia, à Vertou.

Un atelier pour les adultes et un atelier pour les enfants.

Jeudi 17 octobre 2019 : Pour une parentalité apaisée

De 20h à 22h

S’il est un métier difficile, c’est celui de parent ! Vous tâtonnez peut-être, aimeriez mieux faire ?
Je vous propose un temps d’échange et des pistes pour déculpabiliser, apprendre à mieux comprendre votre enfant et gérer les émotions.

Cet atelier se déroulera sur le mode d’une conférence-échange, et s’adresse aux parents et futurs parents. Nous évoquerons par exemple les contradictions entre nos valeurs et celles de la société ou de notre entourage, entre les injonctions de l’extérieur et nos convictions intérieures.

Au cabinet Machaonia, à Vertou
Participation : 20 € par personne
Nombre de place limité
Réservation préalable nécessaire

Mercredi 23 octobre 2019 : Je m’apaise avec le mandala – Pour les enfants (vacances de la Toussaint)

De 14h30 à 15h30

Cet atelier est destiné aux enfants de 6 à 12 ans, quel que soit leur tempérament, pour les aider à trouver le calme à travers le mandala.
Après un choix intuitif du mandala qui leur correspond, ils pourront le colorier et constater l’apaisement que cela leur apporte. Le but est de leur montrer qu’ils peuvent trouver en eux les ressources pour surmonter leurs émotions parfois débordantes.

Au cabinet Machaonia, à Vertou
Je mets à votre disposition le matériel
Participation : 12 € par enfant
Âge : De 6 à 12 ans
Nombre de place limité
Réservation préalable nécessaire

Pour réserver, vous pouvez me contacter au 06 06 65 38 66, sur la page de chaque événement (Atelier Parentalité ou Atelier Enfant Mandala) ou par email.

👨‍👦‍👦 En cas de nombre inférieur à 3 participants, l’atelier est susceptible d’être reporté. Pour éviter cela, merci de me prévenir au plus tôt si vous ne pouvez plus honorer votre inscription à l’atelier.

Prévoyez une tenue confortable, une bouteille d’eau, de quoi noter.

Paiement en espèces le jour de l’atelier pour les participations ponctuelles. Si vous souhaitez participer à plusieurs ateliers, vous pouvez prendre la Carte Ateliers. Elle vous donne droit à une réduction de 10 % sur le 5e atelier, à 13 % sur le 10e atelier, à 16 % sur le 20e atelier.

Crédits photos : © Pixabay – Shlomaster – ponce_photography